Logo Qype Rejoindre Yelp

Qype a rejoint Yelp pour vous offrir plus d'avis, de commerces et une communauté plus large. En savoir plus.

  • 5.0 étoiles
    04/03/2013
    1 check-in ici

    Un déjeuner en charmante compagnie, aux Halles, quelques huitres Gillardeau délicatement ouvertes, des moules, des bulots, un pot de Macon... L'accueil super agréable même pendant le coup de feu..
    Le bonheur c'est simple...

  • 4.0 étoiles
    03/12/2012

    J'aime les fruits de mer... enfin j'aime les huitres en petite quantité et les moules... donc a priori j'aime les fruits de mer... Mais je n'étais jamais allé dans un restaurant de fruit de mer... et c'est chose faite! Et grâce à l'accueil chaleureux et aux conseils avisés de notre serveur nous avons pu goûter un peu de tout en petite quantité (genre 5 clams, 5 palourdes et une portion de bulots) et ainsi satisfaire notre curiosité! les moules marinières étaient excellente!Le lieu est agréable quoique un peu bruyant mais c'est un tout petit restaurant donc c'est un peu normal... on a passé une très bonne soirée et maintenant je peux le dire sans crainte : j'aime les bulots! et les fruits de mer... en petite quantité!
    ps: les desserts préparés par le délices des sens, la pâtisserie juste à coté sont une véritable tuerie!

  • 4.0 étoiles
    03/05/2013

    Je n'aime pas les huîtres (la spécialité Merle) et néanmoins je vais de temps en temps chez Merle aux Halles pour y faire ma pause déj' (c'est pas ma cantine non plus, hein). Mais ici, peu de risques d'être déçu si on sait 2 ou 3 petites choses avant d'y aller...
    D'abord il n'y a que des fruits de mers et des coquillages au menu (plus des mollusques puisqu'il y avait aussi des escargots...) et le tout sans aucun accompagnement (pas de frites avec les moules, pour info on n'est pas chez Léon). Je crois d'ailleurs qu'ils n'ont pas le droit car ils ne doivent pas avoir le statut de restaurant (info à vérifier !).
    Pour accompagner vos plats, un beurre de baratte demi-sel délicieux (avec pain de seigle mortel) et mayo maison à tomber.
    Ensuite il faut bien choisir si vous ne prenez pas d'huîtres (je pense qu'elles sont toutes très fraîches et bonnes et que c'est ça qu'il faut prendre si vous aimez) : je recommande la soupe de poisson (9,50 euros) délicieuse (pas trop salée), servie avec croûtons aillés, emmenthal râpé et rouille.
    Mais le must pour moi ce sont vraiment les crevettes roses (à 8,50 euros la petite poignée quand même...) qui sont vraiment très bonnes (chair ferme et parfumée rien à voir avec ce que l'on trouve en barquette dans les supermarchés....) et pour le coup plus intéressantes en terme de rapport qualité/prix que leurs soeurettes les crevettes grises (7,50 euros le petit bol). Idéales ceci dit pour l'apéro !
    Pensez au café gourmand en dessert : pour 8,50 euros vous avez 3 minis gâteaux de soirée (copieux) du voisin Délices des sens (dans mon cas c'était une tarte au citron, une crème brûlée et une tarte aux noisettes caramel beurre salé).
    Côté addition, c'est là que ça pêche (humour quand tu nous tiens...) c'est quand même assez salé : pour quelques (très bonnes) crevettes roses, une soupe et un café gourmand ça fait quand même 26 euros !! La prochaine fois, je ferai crevettes roses x 2 et café gourmand !

  • 4.0 étoiles
    07/07/2010
    Premier à donner un avis

    Pour détailler mon "sunday morning" de rêve, il n'y a que Merle qui fait que je me lève !

    Il s'agit du meilleur restaurant de fruits de mer des Halles, donc de Lyon ! Et, je crois bien qu'en 1938, c'était déjà le cas. Du coup, la bourriche d'huître chez Merle, on y va les yeux fermés. En plus, il paraît que c'est aphrodisiaque et plein de fer, alors on y fonce pour bien finir son weekend ;)

    Après expertise océane, je vous conseille les Spécales Gillardeau, dont le goût et la fraîcheur sont inégalables. Avec ceci, un petit verre de Macon bien frais, et des écaillers survoltés dans leur cuisine...effectivement, culinairement orgasmique tout ça !

  • 4.0 étoiles
    13/08/2010

    C'est vrai que se retrouver entre amis le dimanche autour d'un grand plateau de d'huîtres est un moment irrésistible.

    A midi, un petit pot de maconnais accompagne notre gourmandise. La journée peut enfin commencer de manière décontractée.

    Il faut savoir que le métier d'écailler ne s'improvise pas et il faut beaucoup d'expérience pour devenir un expert confirmé et ouvrir les coquillages parfaitement. D'ailleurs le fils Alain Merle a été en 1971 champion de France des écaillers, ça ne s'invente pas ! Et dans cette tradition la Maison Merle ouvre parfaitement les huîtres.

    • Membre Qype TiGon…
    • Lyon
    • 6 amis
    • 18 avis
    4.0 étoiles
    28/01/2009

    A gouter leur huître glaçées pour l'apéritif autrement dit le we de 11h à 13h. Des bonnes Fines de Claire n°3 un petit verre de macon que demande le peuple ?! Bon c'est vrai que c'est parfois un peu cher mais une fois de temps en temps ça fait du bien

    • Membre Qype Jereme…
    • Paris
    • 3 amis
    • 20 avis
    5.0 étoiles
    30/12/2011

    MerleUne lettre dans ton nom change et nous passons dans l'antinomie de la critique culinaire. Merle, tu as à l'air ce que le bulot est à la mer. L'équation est simpliste, même pour la plus petite tête de moineau :Si Lyon est la capitale mondiale de la gastronomie (et elle l'est ma foi), les Halles sont alors le coeur de la gastronomie mondiale, et si notre petit oiseau y réside pour le bien de tout amateur de fruits maritimes, alors Merle est la quintessence du meilleur restaurant de fruits aquatiques au monde. Les huîtres sourient autant que les serveurs, les crevettes se dévoilent certes mortes, mais généreuses en oméga III, les bulots sortent de leur petite maison et fredonnent coucou toi, merci de me faire déménager, le tout arrose d'un Macon des belles caves de Lugny (et il l'est mon foie). Merle, je t'aime Petit Oiseau. Tu ne vieillis pas, tu le vaux bien. Le petit gazouillis de mon ventre n'est pas sans rappeler la belle ambiance dont seuls les gones connaissent le secret millénaire. Jeremerle Aymor adore Merle. (et je n'ai pas évoqué le demi St Marcelin de la Mère Richard, qui officie à quelques pas du nid)

Page 1 sur 1