Logo Qype Rejoindre Yelp

Qype a rejoint Yelp pour vous offrir plus d'avis, de commerces et une communauté plus large. En savoir plus.

Plan
Modifier

Avis Recommandés

Votre confiance est notre priorité première, ainsi les commerces ne peuvent pas payer pour modifier ou faire enlever leurs avis. En savoir plus.
  • 5.0 étoiles
    26/07/2014

    Je confirme : j'ai bien passé la totalité des cinq semaines de vacances en août au service de neuro-chirurgie de cet hôpital éblouissant de propreté.
    Jusqu'ici, je n'avais fréquenté l'université que dans les matières économiques et juridiques.
    Ici, on a remis mon cerveau à plat, au repos ("au réfrigérateur", a expliqué l'une des médecins à ma famille qui ne comprenait pas l'expression "le pronostic vital est engagé...").
    Un an après cette expérience haute en couleurs, mais dont je ne gardais aucun souvenir, je suis venue remercier l'équipe de m'avoir tirée de ce bien sale pétrin : et j'ai constaté que les Allemands ne faisaient confiance qu'à l'ultra-haute technologie.
    Je me serais crue à la NASA !
    Bien que ma famille ait tenu à remercier par écrit la totalité de l'équipe soignante, et à ce que ce témoignage soit affiché dans la salle des infirmières, je tiens à revenir les voir, pour pouvoir les remercier tous personnellement.
    BRAVO A TOUS, je ne vous remercierai jamais assez !
    Vous avez envie de connaître l'ambiance : uk-koeln.de/internationa…
    Donc, j'ai bien testé, il n'est absolument pas nécessaire de prendre rendez-vous pour y être transféré d'urgence, il suffit de vous être très franchement cogné le crâne sur le carrelage, au beau milieu de la nuit : les forces de police et le médecin urgentiste se chargeront de votre transfert à l'hôpital,  sans traîner en route !!!

  • 4.0 étoiles
    06/05/2014

    Bestial.
    J'y suis retournée un an après y avoir été gravement opérée.
    En me voyant (plutôt bien habillée) la chirurgienne qui a toujours été très proche de mes parents, m'a dévisagée, d'un air absolument estomaqué, des pieds à la tête !!!
    Comme si elle pensait "vu l'état dans lequel elle est arrivée chez nous, j'en crois pas mes yeux !!! " Chaque jour de légère déprime, je pourrai repenser à sa stupéfaction, elle n'était pas feinte ! En plus, elle parle et écrit tout à fait couramment le français. Je ne crois pas que ça soit elle qui ait écrit "pronostic vital engagé", et que mon père, un scientifique de très haut niveau, n'ait pas compris que vraiment, là, ça craignait !
    Tout le personnel s'est beaucoup soucié de moi, et un jour, mes parents ont eu la surprise de me voir, dans le couloir, face à la fenêtre, pour un bon bout de temps. Je ne parlais pas, mais les médecins pensaient que cela pouvait avoir une influence sur moi.
    Décidemment, aux trois étages de neuro-chirurgie, les Allemands ont visé sur l'ultra-haute technologie ! Et désormais, je suis revenue à la vie, parmi vous...
    Je suis également retournée à cet hôpital, pour un autre léger problème, et je n'ai que du bien à dire de la manière dont les hôpitaux allemands fonctionnent par rapport aux nôtres.
    Quelle émotion quand j'ai revu ma chambre ! J'espère garder des liens avec toute l'équipe pendant de nombreuses années.
    J'espère aussi avoir de nouveau l'autorisation de manger en haut à la cantine, avec tout le personnel médical. Personnellement, je brulais d'envie de leur poser des questions, mais mon éducation m'en a empêchée. Dommage ! J'aurais appris plein de choses, c'est sûr.
    J'ai un profil politique et financier, mais voir de tels résultats, ça ne peut que donner la vocation. Le docteur Carolin W. restera longtemps dans mes pensées !!!
    Je pense à la secrétaire du centre de sécu de Saint Germain En Laye (78) qui m'a dit "Mademoiselle, sachez que les épileptiques n'ont pas le droit de séjourner à l'étranger. Et puis votre médecin traitant, qui vous y autorise pour que vous ne soyez pas seule à l'étranger pendant vos vacances, n' a pas écrit l'ordonnance de la façon qui est autorisée : lui, il a écrit à la machine, et signé, tandis que vous, vous avez écrit à la suite, que vous seriez contactable à tel numéro, à telle adresse, pendant votre séjour à Cologne, et avez également ajouté le  numéro de téléphone international,  où un médecin français pouvait vous contacter, et signé, le tout à la main ! Quelles manières, quel scandale : je vous conseille de ne plus revoir ce médecin !."
    Elle m'a aussi assurée que ma carte européenne d'assurance maladie serait valable pour tout, SAUF POUR LES FRAIS MÉDICAUX. Comme j'ai téléphoné ça  à sa supérieure pour lui demander que croire, elle m'a répondu "Mais elle est folle !!!. Bien sûr que si vous prenez votre traitement plusieurs fois par jour, vous risquez beaucoup moins que si vous restez toute seule chez vous au tout début du traitement et que vous oubliez de le prendre. Elle va m'entendre, celle-là !"
    Voilà un très banal exemple de discriminations que peuvent subir les épileptiques. Alors, si vous l'êtes, taisez-vous, prenez votre traitement comme il vous l'est prescrit, et vous pourrez mener une vie quasiment normale ! Soyez discrète sur l'épilepsie, ça fait encore TRES peur.

    • Membre Qype Angiep…
    • Jünkerath, Allemagne
    • 33 amis
    • 37 avis
    5.0 étoiles
    12/09/2011

    Moderne Klinik

    nett dort

    alles auf dem neusten Stand

    • Membre Qype robyk…
    • Cologne, Allemagne
    • 74 amis
    • 29 avis
    5.0 étoiles
    29/04/2012

    AU NOM DE LA COOPERATION FRANCO-ALLEMANDE !
    C'est là que j'ai été transportée en urgence, après une mauvaise chute sur le crâne.
    Il paraît que j'ai commencé par passer 3 jours entre la vie et la mort, que les médecins ont dû rapidement m' ôter 2 zones du cerveau (et les mettre au frigo !!!) pour pouvoir les re-transplanter quand les conditions seraient plus favorables, c'est-à-dire un mois plus tard
    Il faut voir ça sous un angle positif :
    on peut dire qu'un mois de coma, ça a été une forme assez inhabituelle de vacances gratuites dans un service de neuro-chirurgie !!!Ensuite, je suis partie 2 mois, faire de la rééducation à Bonn, apprendre à remarcher, puis j'ai passé les 3 derniers mois dans un hôpital français.
    Je suis retournée récemment à l'hôpital de Cologne, dont je ne conservais plus aucun souvenir, et ce qui m'a le plus marquée, c'est l'atmosphère ultra-positive de tous les soignants envers moi, comme ils disent : au nom de la coopération franco-allemande.
    Je garde un souvenir très dense de la rééducation à Bonn, j'ai vraiment pas chômé, ça a été boulot, boulot tous les jours , mais je n'ai pas encore eu l'occasion d'y retourner.
    Je dis merci, ici, à tous les médecins et les membres des équipes soignantes allemandes,
    car c'est vraiment un TRES HAUT niveau qui a été atteint.
    Nous, les français, sommes souvent tentés par le pessimisme, et ici, on ne m'a proposé que la participation et l'enthousiasme !
    Il faut que vous compreniez que les équipes allemandes m'ont encouragée et félicitée pour les progrès tous les jours !
    Il s'agit assurément d' une mentalité complètement différente de la nôtre.
    Maintenant, le prix : ça, ça doit être quelque chose !!!
    et bien, rien ! Vous avez bien lu : RIEN, absolument rien.J'avais la carte européenne d'assurance-maladie, gratuite mais à renouveler chaque année, donc je n'ai absolument rien eu à payer de cette somme ahurissante qu'ont coûté les soins intensifs, à Cologne, suivis des 2 mois de rééducation à Bonn.
    Et maintenant, la France :et bien, en comparaison, c'est pas le pied du tout !
    Mon employeur reçoit un coup de fil de l'assurance-maladie  PAR JOUR -par exemple pour plus de détails :- sur la durée de mon transfert d'Allemagne en France ( juste 1/2 journée pendant un week-end = c'est bien ce qu'il faut si l'on respecte les limitations de vitesse), - sur le fait qu'en France, je rentre de l'hôpital à mon domicile le week-end, - sur l'absence de facture des transferts de l'hôpital à mon domicile (mais enfin, j'habite si près de l'hôpital que je pourrais bien venir à pied !).

    Chaque jour, nous nous demandons sur quoi l'assurance-maladie française va bien pouvoir nous interroger, c'est comme un mécanisme sans fin, qui semble ne jamais devoir s'arrêter pitié !
    Conclusion : 5 étoiles pour les soins médicaux en Allemagne ! 5 étoiles sur tout : - le niveau, - les prix, - la très grande motivation des équipes, - le fait que les équipes soignantes allemandes parlent et écrivent les langues étrangères, - et surtout, l'optimisme très concret, tous les jours.
    ABSOLUMENT TOUT !
    Pensez bien à demander, une dizaine de jours avant votre départ, au bureau d'accueil de votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie, une carte européenne d'assurance-maladie, à votre nom, qui n'est valable que pour un an.Moi, j'ai fait le maximum de durée d'hospitalisation en Allemagne, c'est-à-dire 3 mois, pour quelqu'un qui n'y vit pas en permanence. Et je ne les regrette vraiment pas !
    Encore MERCI à tous les Allemands qui m'ont remise sur pied !
    Voici une adresse qui mérite bien sa place dans le groupe PRIMUM NON NOCERE !
    (qype.fr/groups/5152-Prim… )

Page 1 sur 1